Association pour le développement et l'échange des pratiques de Taijiquan (Tai Chi Chuan), Qi gong (Chi Gong), en Dordogne Périgord et en France.

Philosophies

Ce lieu est ouvert à ceux qui souhaitent y collaborer
en apportant leurs recherches et réflexions…

Documents de reflexion

Vidéo : “Confucius”
Conférence de Romain Graziani au Brésil
L’intervention commence à 00:02:00

 

….
Audio : 
“Du point de vue de la pensée chinoise”
Conférence de Romain Graziani à l’Ecole Normale Supérieure

Citations choisies

Quelques proverbes chinois choisis :

Ne craignez pas d’être lent, craignez seulement d’être à l’arrêt.

Ne vous mettez pas en avant, mais ne restez pas en arrière.

Laissez toujours une petite place à l’erreur.

La porte la mieux fermée est celle qu’on peut laisser ouverte.

Une méthode fixe n’est pas une méthode !

Nietzsche
Il nous faut aimer et soigner l’erreur,
elle est la matrice de notre connaissance.

Merleau-Ponty
On ne voit que ce qu’on regarde.

Paul Valéry
S’approprier les repères de l’autre en acceptant l’étrange et l’étranger.

Raphaël Enthoven
L’illusion n’est pas dans la perception,
mais se trouve dans le jugement qu’elle inspire.

Edgar Morin
Tout ce qui ne se régénère pas, dégénère.

Hölderlin
Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve.

Huang Sheng Shuan

Quand tu bois de l’eau, aie une pensée pour celui qui a creusé le puits.

Les secrets du taiji ne sont pas cachés,
ils sont juste trop petits pour qu’on puisse les voir !

Pensée orientale / pensée occidentale

François Jullien dans « Chemin faisant » nous propose une réflexion en mettant en vis-à-vis des idées, des concepts, des attitudes qui seraient plutôt liés soit à la pensée et civilisation occidentale (souchées sur la pensée grecque), soit à la pensée et civilisation chinoises :

Dans les arts premiers c’est-à-dire les arts de la guerre
Modélisation de l’idéal Appui sur la propension interne à la situation rencontrée
Rapport moyen-fin Rapport condition-conséquence
Héroïsme de l’action
affrontant directement la difficulté
Transformation silencieuse
opérant de façon indirecte et discrète
Saisir l’occasion dans l’urgence,
avant qu’il ne soit trop tard
Détecter la tendance favorable
au stade embryonnaire de l’amorce
D’où
Efficacité Efficience
Dans la production littéraire
Imitation (mimesis) Déploiement
Inspiration Incitation
Persuasion Influencement
Frontal (le pour et le contre, d’où la démocratie) Oblique (faire du bruit à l’est pour agir à l’ouest)
Symbolique
(par rupture et dédoublement , en même temps qu’appariement entre le concret et l’abstrait)
Allusif (qui n’explicite pas,
mais dit à peine, ou à côté et vaut à titre indiciel, en tant que révélateur d’une globalité enfouie, en retrait)
Dire quelque chose (logos) Dire au gré (« parler sans parler »)
Au sein même de la philosophie
Pensée de l’Etre Pensée du processus
Pensée de l’essence (qu’est ce que c’est ?) Pensée de la capacité (la marche des choses)
Substance Polarité
Causalité Immanence
Présence Prégnance
Sens (avec idée de finalité) Cohérence
Révélation Régulation
Eternel Sans fin
Distentionnel
(représentation du temps : avant, pendant, après)
Transitionnel
(toute fin est aussi début)
Sur la voie de la sagesse
Vérité Disponibilité
Erreur Partialité
Connaissance objective Connaissance processive
Généralité
( produite par l’abstraction du concept)
Globalité
(incluant tous les points de vue dans son point de vue)
Liberté Spontanéité
Nourrir son âme Nourrir sa vie
Bonheur Viabilité
Connaissance Connivence
Saint Sage
Mal Négatif
Et comme conduite morale
Actes Conduite
Règles Régulation
Principes Equilibre
Volonté Ténacité
Sincérité Fiabilité
Dans le domaine des arts, de la production
Forme Transformation
Ressemblance Résonance
Modélisation Schématisation
Composition Corrélation

Texte d’Emmanuel Kant

Lorsque, dans les matières qui se fondent sur l’expérience et le témoignage, nous bâtissons notre connaissance sur l’autorité d’autrui, nous ne nous rendons ainsi coupables d’aucun préjugé ; car, dans ce genre de choses, puisque nous ne pouvons faire nous-mêmes l’expérience de tout, ni le comprendre par notre propre intelligence, il faut bien que l’autorité de la personne soit le fondement de nos jugements.
Mais, lorsque nous faisons de l’autorité d’autrui le fondement de notre assentiment à l’égard de connaissances rationnelles, alors nous admettons ces connaissances comme simple préjugé. Car c’est de façon anonyme que valent les vérités rationnelles.
Il ne s’agit pas alors de demander : qui a dit cela ? Mais bien : qu’a-t-il dit ?
Peu importe si une connaissance a une noble origine ; le penchant à suivre l’autorité des grands hommes n’en est pas moins répandu tant à cause de la faiblesse des lumières personnelles que par le désir d’imiter ce qui nous est présenté comme grand.